AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Scenario #1] Café et Béton armé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gen "Musashi" Takemura
K #11 || "Le Magnum des 60 Yards."


College : Deimon Devil Bats.
Years Pro : 2.

Arbre des Compétences
Niveau:
4/21  (4/21)
Expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: [Scenario #1] Café et Béton armé   Ven 23 Juil - 15:52

Amer.
C’est ce qui permet au café d’être si bon. Ce même café qui vous assure d’être totalement réveillé et en forme pour la longue journée qui vous attends. Votre seul ami lorsqu’il était question de rester éveillé et concentrer, à tel point que certaines personnes n’hésitaient pas à en avaler des litres et des litres par jour.
C’était la pensée qui planait sur l’ensemble des employés, réunis autour de la machine, discutant des dernières nouvelles avant de devoir se mettre au travail.

Protégé derrière les épaisses cloisons qui faisait le tour du terrain à bâtir, ils n’entendaient plus les bruits liés aux voitures et aux divers piéton qui passait à proximité, pas plus qu’ils ne voyaient les quelques regards curieux qui profitaient de l’entrée ouverte du chantier pour tenter d’avoir un bref aperçu de ce qui se passait.
C’était un monde, leur monde, dans lequel ils aimaient évolués et qui était connu d’eux seul.

Et puis finalement, une silhouette franchis l’ouverture, nonchalante, se rapprochant du groupe de personne et répondant à leur salue. Un léger sourire sur les lèvres, il laissa retomber les rouleaux de papier sur la table improvisée sur le chantier, une simple caisse de bois en réalité mais qui leur convenait parfaitement, dépliant le trésor apporté.
Alors seulement les conversations se turent, les diverses tasses, vides, furent reposée prés de l’engin bienfaiteur en vue d’une prochaine utilisation.
Les ouvriers entourèrent bientôt le nouveau venu, regardant, commentant, les dessins exposés.
« L’architecte avait fait son travail, à eux de faire le leur désormais. »
C’est les maigres paroles qui furent échangées avant que le chef de chantier ne se redresse, commençant à disperser ses ordres.

Casques et gants furent enfilés, les bras se saisirent des divers instruments mis à leur disposition, du béton des barres d’acier…
Les discutions reprirent de plus belle, mais sur un autre sujet, celui qui désormais allait les occuper pendant un bon moment, en dehors de leurs sessions d’entrainements pour le football américain.
Ce nouveau chantier de construction qui démarrait sous un soleil de plomb.

Et lui de lever un instant la tête vers le ciel, ayant une simple pensée pour son père, toujours à l’hôpital, qui se remettait tout doucement, trop doucement, mais qui n’avait plus son mot à dire désormais.

Ce nouveau centre commercial promettait d’être une réussite.
Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kioshi Kayazaki
FB #27 || "Kaiser."


College : Misaki Wolves.
Years Pro : Rookie.

Arbre des Compétences
Niveau:
1/1  (1/1)
Expérience:
12/9  (12/9)

MessageSujet: re   Sam 24 Juil - 17:30

Kioshî Kayazaki,18 ans,sa mère vieillissante,son père défunt,et un frère qui sombre lentement.Voila a quoi ressemblait la vie des Kayazaki.Ces derniers temps,Kioshi avait décidé de quitter pour toujours les bancs de l'école,pour rentrer dans l'entreprise Takemura.Une des meilleur entreprise de Tokyo,des enployé bosseur et fort.Un environnement propices au développement d'un caractère,un vrai. Musashi,était le boss de l'entreprise,le meilleur kicker du japon,un homme appriori dur,mais qui sait se révéler talentueux sur un terrain,et très sympathique.

Kioshi Arriva de bonne heure,il avait été recruté en qualité d'architecte.Quand il entra sur le chantier,un homme était la. Le Capitaine des Babels:Gen Takekura"Musashi". Kioshî ouvrit la discution :
-"Salut Gen,comment va-tu ? Tu sais ,je te dois une fière chandelle ,de m'avoir sorti de l'attente d'être drafté ! ? Merci encore. As-tu reçu les plans du centre,que je t'ai envoyé?

Musashi,acquisant,Kioshi se hata d'aller ranger ses affaires dans son bureau et de redescendre aussitôt.Il donna les dernières recommandations aux ouvriers,et a Musashi,qui se mirent au travail.Il prit au passage une tasse de café,noir comme sa vie actuelle,et aigre comme le froid du petit matin.


Suite a cela, Kioshi repensa au fil de sa vie,depuis sa naissance a Kiev,son entré dans l'école sportive de Lestkov,la mort de son père,sa venu au Japon, et enfin son arrivée chez Gen.

Enfin,il reprit ses esprits, et finalement prit des gants et un casque,il enfila rapidement des vêtements de travail,et essaya d'etreutil ,le maximum.Il portait avec courage des blocs de béton,des barres de fers,des sacs de ciment,et conduisit quelques livraison a bon port.

Après quelques heures d'intense travail,il s'arreta pour boire un coup,et se rendit compte que les Babels n'étaient pas juste une équipe de football americain,mais aussi une grande famille ,et une entreprise.Tout en buvant son verre,et en réfléchissant a un moyen de rendre le centre commercial,un peu plus original,il demanda a musashi:

-Heu,chef ? Nous allons nous entraîner quand ? Nous avons un Rice Bowl a gagner il me semble ?


Dernière édition par Kioshi Kayazaki le Dim 25 Juil - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Scenario #1] Café et Béton armé   Jeu 5 Aoû - 18:43

Lorsque Gaoh se réveille le matin, il est impossible de dire s'il s'agit réellement d'un être humain. La plupart du temps, lorsqu'on entretient de diverses manières une telle carrure, il arrive qu'à la lueur de certaines aurores on ai du mal à se tirer du chaud réconfort d'un lit dans lequel on a trop peu dormi, avec des muscles trop crispés. Ce genre de désagréables sentiments fait également partie du lot de Gaoh, à ceci près qu'il en fait abstraction comme un lourd dormeur peut totalement ignorer l'insecte qui ne cesse de voleter autour de lui.
Lorsque le colossal membre des Babels s'extirpa de sa paillasse malmenée avec une grande série de craquements de parquet, il se contenta de lâcher un bâillement à s'en décrocher la mâchoire et se fourra aussitôt la tête sous le jet rafraichissant de sa douche. Vingt minutes plus tard, il sortait de sa maison avec la moitié d'un pain complet enfournée et l'autre moitié dans la main.

Lorsqu'il arriva dans le hall familier, il grogna à peine en constatant que, comme d'habitude, un tas d'ouvrier s'agglutinait devant la machine à café comme s'il s'agissait de leur panacée personnelle. Aux yeux de Gaoh, c'était un breuvage détestable. A son palais, il s'agissait d'une immonde boisson que lui donnait l'impression d'ingurgiter un mélange d'huile coupée et de jus de chaussette. Et pourtant, il ne pouvait pas s'empêcher d'en descendre un demi-litre en début de journée, tout simplement parce qu'il en avait pris l'habitude. Peu s'étonnaient encore de revoir le géant se présenter devant l'automate malgré la grimace abominable qu'il esquissait en vidant ses gobelets à tour de bras. S'ensuivait un rituel aller jusqu'aux toilettes, puis il disparaissait au détour d'un couloir, se mettant au travail d'un pas pressé et d'une main habile.

Ce qui était étrange pour ceux qui le connaissaient, c'est que Gaoh s'était toujours présenté comme un constructeur de destruction. Malgré sa férocité aveugle, il possédait un instinct bestial qui, sur un terrain, en faisait un savant sapeur, un monstre qui s'enfonçait dans la ligne là où il le voulait parce que c'était en ce point précis qu'il souhaitait faire voler en éclats le mur protecteur de chair et de sang. Mais ici, il agissait comme un homme passionné par ce qu'il faisait, déterminé à mener à bien l'entreprise qu'il se voyait confier. Ouvrier polyvalent et docile, il faisait preuve d'un savoir-faire qu'il acquérait vite et bien.

Le sauvage homme de ligne gardait un mutisme observé et relativement discret en étudiant les plans étalés sur la table. Pour être honnête, il ne comprenait pas la moitié des annotations qui y reposaient, retranscrites dans une calligraphie griffue et nerveuse, mais il n'était certainement pas le seul. Il admirait silencieusement, avec simplicité, l'équilibre massif de la structure et de son squelette. Haussant des épaules en entendant les directives indiquées, il s'empara d'un simple gilet en dédaignant et le casque et les gants, comme à son habitude. Epaulé par un homme grand mais mince, presque dégingandé, il entreprit de déplacer des fagots de barres de fer ainsi que plusieurs plaques de tôle. Un monceau d'agglos rejoignit bientôt ce coin du chantier, essoufflant ceux qui les portaient. Finalement, ils s'emparèrent de quelques sacs de ciment qui complétèrent l'ensemble. Gaoh grommela quelques mots que son compère comprit miraculeusement, avant de le regarder s'éloigner.

Les yeux du lineman recherchaient la machine appropriée lorsqu'ils heurtèrent la silhouette bien découpée de Musashi, déjà abordé par un autre ouvrier. Un grand sourire carnassier éclaira le visage de l'ancien Dinosaur, qui se dirigea vers son patron et capitaine.


- J'espère que ce contrat a l'air aussi juteux qu'il en a l'air, Musashi, gronda Gaoh de sa voix grave et vibrante, le rire dans ses yeux sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Kioshi Kayazaki
FB #27 || "Kaiser."


College : Misaki Wolves.
Years Pro : Rookie.

Arbre des Compétences
Niveau:
1/1  (1/1)
Expérience:
12/9  (12/9)

MessageSujet: re   Mar 31 Aoû - 15:55

]Kioshî finissait de donner les consignes, pour la construction du centre, a Musashi, il se rendit compte qu'il avait oublié son casque dans son bureau, Kioshî remonta dans son bureau, et prit son casque posé sur un siège.En descendant les escaliers, il crut apercevoir le terrifiant Gaoh, mais il s'arrêta , pensant:*Si c'est vraiment Gaoh,content qu'il soit mon allié,cependant sans Musashi avec moi, hum ,pas envi de rester seul avec ce ...Monstre ? oui ce monstre, seul un monstre dans son genre peut soulevez 210 kgs au développé couché,tss on se verra plus tard sûrement*

Reprenant son chemin , il se hâta de rejoindre Gen sur le chantier, il retrouva le Kicker, en train de donner les instructions aux ouvriers présents,tout en buvant un café noir, sans sucre,[b]*Hum vraiment pas bon,le café sans sucre*Il se servit donc une tasse de café, avec 1 sucre,et admira avec quelle intelligence et quelle charisme Musashi menait son équipe,ses ouvriers,sa famille.il répéta tout bas:
"Ma famille... Comprenant tout a coup quelque chose, Il se rappela sa dernière année aux Misaki Wolwes, ils avaient affrontés Seibu, qui les avait pulvérisés, cette année la , Kioshî avait découvert Riku, un excellent Runner, l'un des meilleurs du Kantô, après ce match, il s'était fait une promesse,celle de devenir le meilleur fullback, du Japon.

[i]Revenant a la dur réalité, alors qu'il allait commencé a travailler, Kioshî étant architecte, il avait promis a Gen; de l'aider comme il le pourrait, et il conduirait les engins,et les camions de la société,sur le chantier.Il commença cependant par prendre une pelle, et une pioche, et se dirigea avec quelques ouvriers vers le chantier, le cente commercial devait être réussi, il devait faire éclater l'ingéniosité de Kioshî, la Dureté et l'intelligence de Musashi, et le travail de toute l'équipe,avec qui il s'entendait très bien.

Alors qu'il multipliait les coups de pioches, et de pelles, il regarda le soleil, et enleva son tee-shirt, dévoilant ainsi son corps musculeux, et très clair,comme beaucoup d'Ukrainiens, le puissant et rapide fullback de 1m92 et de 90 kgs posa son casque sur une pioche planté dans le sol,une voix forte et puissantes résonna,Kioshî se retourna, et marcha vers l'individu, impossible de savoir qui avait parlé, le soleil dans les yeux, il s'approcha donc de l'homme, et arrivé face a lui, Kioshî se passa la main sous le nez,et il le reconnut:
RIkiya Gaoh, la puissance a l'état brut.Il se rappela sa dans les locaux de l'entreprise,quand il avait crus recconaître Gaoh, c'était bien lui, en chair et en muscle,debout, telle un tyranosaure, Kioshî le regarda dans les yeux et lui déclara:


"Hum,Rikiya Gaoh, l'homme qui battu Mr Don, alors comme ça tu fais parti des Babels, content d'être ton allié, je n'aurais pas aimé t'affronter, Je me présente: Kioshî Kayazaki, Fullback des Takemura Babels, Je n'ai pas ta puissance, mais j'ai de la vitesse, et du courage, je pense qu'on va bien travailler ensemble, je n'en doute pas. Tu sais depuis que je t'ai vu Combattre Kurita, j'aimerais vraiment t'affronter en 1 contre 1, sans utiliser ma vitesse, juste de la puissance, et du courage, un combat de mâles dominants , en somme, j'attendrais ta réponse , tu sais ou me trouver."

Il laissa Gaoh avec Musashi, et reprit le travail sur le chantier, si Gaoh acceptait, le combat risquer d'être intéressant. Oui cette nouvelle année qui débutait allait être diablement intéressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Scenario #1] Café et Béton armé   Aujourd'hui à 10:37

Revenir en haut Aller en bas
 
[Scenario #1] Café et Béton armé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» L'armée full boîte de conserve du métalkramé
» Besoin d'aide pour une armée de rhun
» L'armée d'Haïti est-elle soluble dans la démocratie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eyeshield 21. :: Les Entreprises - Zone RP. :: Takemura :: Archives-
Sauter vers: